dossier de presse

Publié le par Alliance royale législatives 2012

 

logoAR liste[1]

 

 

"Reconquérir nos libertés"

 

 

 

Parti  politique royaliste fondé en 2001 présent aux

Elections européennes en 2004


Campagne présidentielle en 2007.et 2012


Cantonales et Municipales en 2008


Européennes en 2009


Cantonales 2011

 

Créée en 2001 par Yves-Marie Adeline, l’Alliance Royale est le seul parti politique royaliste français.

alternative institutionnelle et démocratique 

 

A travers une réforme institutionnelle pour l’instauration d’une royauté en France  , sa vocation est de rassembler tous les royalistes quelle que soit leur préférence dynastique 


S’appuyant sur le sondage BVA France-Soir du 8 mars 2007, indiquant que :

17% des Français seraient favorables à ce que la fonction de Chef de l’Etat en France, comme dans d’autres pays européens, soit assumée un jour par un Roi. (3% tout à fait favorable, 14% plutôt favorable.)

20% auraient votésau premier tour de l’élection présidentielle pour un candidat royaliste s’il avait obtenu ses signatures. (5% Oui certainement, 15% Oui, peut être.)

L’analyse plus fine de la structure de l’échantillon consulté, démontre une répartition des affinités politiques dans tous les partis, dans des proportions à peu près équivalentes.

L’Alliance Royale représente potentiellement une force d’union des Français se reconnaissant dans l’institution « Royale », et une alternative à l’échec de l’institution républicaine.

 

Acteur de la vie politique, participant à toutes les élections depuis 2004 par conviction démocratique, l’Alliance Royale est force de proposition, en voulant donner aux échelons et instances les plus compétentes la responsabilité politique et les moyens correspondants  (suivant le principe de subsidiarité). L’Alliance Royale veut reposer la question de l’autorité régalienne, arbitre des institutions et garante de l’indépendance de la justice. L’Alliance Royale appelle également une démocratie plus équitable, pour rendre aux Français « leurs libertés ».

 

L’Alliance Royale a la profonde conviction que la crise que vit la France actuellement n'est pas due à la médiocrité des hommes politiques, mais à la déficience globale de nos institutions.

Ce n'est pas en améliorant la bougie que l'on a inventé l'ampoule électrique:

ne changeons pas seulement les hommes, changeons d'institutions!


Contact presse: Sandrine Pico-Deprez 068 68 338 73

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article